Code déontologique

1 – Mes engagements

Je m’engage à respecter les principes du code déontologie qui régit la profession des Thérapeutes et Praticiens en Relation d’Aide, et ainsi :

Offrir à la personne en demande d’aide un accueil bienveillant, chaleureux et lui garantir une objectivité dénuée de tout jugement.

Établir et préserver une relation de confiance mutuelle.

Aller au mieux dans le sens des objectifs que la personne envisage.

Respecter la personnalité, le rythme désiré par la personne à travers la mise en place de stratégies adaptées à ses objectifs.

Répondre le plus rapidement possible et en fonction de mes disponibilités aux contacts de la personne.

Être toujours professionnel dans mon approche et utiliser les techniques les plus adaptées à la problématique ou à la demande de la personne.

Travailler toujours dans le cadre de mon domaine de compétence.

 

2 – Le secret professionnel et respect de la vie privée

Le Praticien en Relation d’Aide exerce en respectant les principes du code de déontologie. Il s’engage ainsi à respecter le principe du secret professionnel, qui consiste à ne pas divulguer d’informations concernant la personne en demande d’aide. Aussi, les données vous concernant seront traitées avec la plus grande confidentialité, et seront conservées de façon à ne pas être divulguées.

 

3 – Les limites de la prise en charge du praticien

Le rôle du Praticien en Relation d’Aide envers la personne en demande d’aide est limité à son champ de compétences qui est disponible sur le code de déontologie. L’aide en ligne peut aussi limiter l’exercice de cette dernière. Je pourrais ainsi vous conseiller de vous adresser à un autre professionnel si votre problématique sortait de mon domaine de compétence.

 

4 – Les urgences

Dans le cas où vous vous retrouveriez dans une situation d’urgence (votre intégrité psychique et/ou physique ou celle des autres est menacée, vous constituez un danger pour vous même ou pour autrui…), je ne pourrai pas vous proposer de suivi car de telles situations ne peuvent être traitées à distance. Je vous conseille alors vivement de vous rendre vers des organismes compétents : hôpitaux, police, médecin traitant, psychiatre qui vous suit…

 

5 – Les tarifs

Le tarif de la séance de 90€ est mentionné sur le site de façon très lisible. Bien que j’applique une politique non commerciale pour les raisons précédemment citées, mes services sont tarifés et les tarifs mentionnés sont non négociables.

 

6 – Les paiements

Le paiement des séances se fait à l’avance, par Paypal, lors de la prise de rendez-vous.

 

7 – L’arrêt de l’entretien à la demande du praticien

Je me réserve le droit de mettre un terme à un entretien pour des motifs qui me sont propres : le respect mutuel est essentiel pour pouvoir envisager la réussite d’une aide en ligne. Aucun manquement au respect d’autrui ne sera toléré (insultes, agressivité, pornographie…). Dans le cas où il y aurait un manquement à ce devoir de respect mutuel, les paiements des commandes de l’usager ne seront pas remboursés.

 

8 – L’arrêt de l’entretien à la demande de la personne aidée

Le Praticien en Relation d’Aide respecte la vie privée de la personne en demande d’aide ainsi que sa personnalité. La relation entre le praticien et la personne en demande d’aide doit se baser sur un principe de confiance mutuelle. Néanmoins, pour toutes les raisons qui le motivent, la personne aidée peut à tout moment mettre un terme à l’entretien et à l’aide en ligne. Par contre, une consultation ne peut être remboursée si la séance a été interrompue de sa propre initiative.  

 

9 – Les devoirs de la personne aidée

Être ponctuel

La relation personne aidée – praticien exige des devoirs de la part du praticien mais aussi de la personne aidée. Notamment, vous devez être à l’heure pour pouvoir bénéficier de l’intégralité de la durée des rendez-vous.

 

Respecter le praticien

La personne aidée se doit de respecter l’intégrité psychique ou physique du praticien. Il ne peut ainsi utiliser de propos, de termes ou d’images injurieuses, pornographiques, etc. à son égard.

 

Respecter la vie privée du praticien

La personne aidée se doit de respecter la vie privée du praticien. En ce sens, il ne peut appeler incessamment le praticien, ni inonder sa boîte mail de messages en vue de l’interpeller. Le praticien se réserve le droit de bloquer les appels, les messages et/ou la prise en charge de la personne aidée en cas de manquement à ces règles (voir ci-après).

 

10 – Le report et l’annulation de rendez-vous

Vous pouvez reporter ou annuler un rendez-vous. Vous devez cependant me le signaler au moins 24h avant l’heure du rendez-vous. Vous pouvez me le signaler par téléphone (06 76 28 57 36), ou par mail (contact@pierrelautier.fr). Je vous proposerai un autre rendez-vous dans les meilleurs délais.

Dans le cas où vous signaleriez un report ou une annulation de rendez-vous en dehors de ce délai de 24h, la séance serait due. Vous ne pourriez en obtenir le remboursement. Vous pourriez néanmoins reprendre un autre rendez-vous.

Si vous oubliez le rendez-vous ou ne l’avez pas annulé, la séance est due et vous ne pouvez en obtenir le remboursement.

En cas de report de rendez-vous répétés,  je me réserve le droit de mettre un terme à votre aide et ne procéderai pas au remboursement des séances prépayées. Durant la plage horaire que vous réservez, je me rends indisponible pour toute autre activité afin de vous aider au mieux. Je ne peux ainsi multiplier cette attitude en vain.

 

11 – Les problèmes individuels ou techniques et le remboursement des séances

 

Manquement du praticien

Dans le cadre de l’aide en ligne, vous pourrez choisir un autre rendez-vous ou le remboursement en cas de retard du praticien.

       

Problème technique

Dans le cas où un problème technique interviendrait, mettrait fin ou empêcherait l’entretien d’avoir lieu, le praticien vous proposera un autre mode de consultation disponible : téléphone ou Skype. Vous pouvez aussi demander le remboursement de la séance.

Si un problème technique vous incombait, vous seriez responsable de l’arrêt de la consultation et vous pourriez demander de la poursuivre par un autre mode de consultation disponible : téléphone ou Skype. Le remboursement ne sera pas accepté.

       

Concernant la personne aidée

La personne aidée doit avertir le praticien au moins 24h à l’avance si elle veut déplacer le rendez-vous fixé. Passé ce délai, la séance est due et le patient ne peut en obtenir le remboursement.

Si la personne aidée débute la séance avec du retard, la durée de la séance peut être amputée de la durée du retard de la personne.

 

Télécharger ce document : Code déontologique